France,Femmes et Fécondité

03/31/2011
By

France,Femmes et Fécondité

 

Durant des siècles,la femme,et nous parlons en l’occurrence de la femme en général,a toujours été gardée au second plan par rapport à l’homme. Déjà dans certaines civilisations de l’Antiquité,il était plus qu’impensable que la mère puisse remettre en cause la manière dont ses enfants,ses propres enfants étaient traités. Elle ne pouvait être consultée d’aucune manière.

La religion chrétienne elle-même incita par la suite les jeunes femmes à la chasteté plutôt qu’à la maternité,mais c’est toutefois bien dans ce cadre religieux qu’est née la fonction «éducatrice» de la mère par rapport à l’enfant. Le mariage devint par la suite,et ce malgré l’omniprésence de la religion,un moyen avant tout de procréation. Dans les milieux défavorisés,la femme s’occupe de la maternité et son rôle de mère commence enfin à transparaitre,bien qu’il soit toujours inférieur à la fonction paternelle. Dans les milieux plus favorisés par contre,le respect de la mère pour ses enfants reste bien plus important que l’affection et donc la relation entre mère/enfant n’est pas la même à tous niveaux.

Avec la révolution industrielle,la fonction de la femme évolue de nouveau: la femme devient la gardienne des traditions familiales et le centre de gravité de la famille passe de l’homme à elle. Toutefois malgré ce poids familiale important,la femme reste cantonner au foyer. Mais il est clair que le changement est en marche….

Les deux guerres mondiales vont amener un changement radical dans la société française,et nous entrons ainsi dans le cadre de notre sujet,et permettre durant la seconde moitié du XX ème siècle des évolutions notables de la condition féminine mais aussi au rôle de la femme dans la société française.

Tout cela nous permet d’introduire justement le thème principal de ce dossier,à savoir le lien entre femme et fécondité aujourd’hui,ainsi que notre problématique,qui se pose en ces termes:

Quel rapport les femmes d’aujourd’hui ont-elles avec la fécondité,après des années de lutte et d’évolution de la condition féminine en France?

 

Pour préciser un peu tout cela,il est important de souligner que cette analyse du rapport entre femmes et fécondité se fera à partir des éléments influençant la fécondité à l’heure actuelle et qui sont directement dus à l’évolution de la condition féminine,à savoir la hausse du niveau d’étude des femmes,la hausse de leur taux d’activité et l’évolution de la contraception.

Nous analyserons ce sujet en deux parties

I) → Dans un premier temps,nous illustrerons l’évolution de la condition féminine en présentant tout d’abord une synthèse de cette évolution progressive. Ainsi,cela nous permettra de détailler les trois éléments influençant la fécondité française que nous avons citer plus tôt. En partant de l’évolution du niveau d’étude et du taux d’activité des femmes françaises ces dernières années,nous soulignerons le fait que cette évolution a de fortes conséquences sur la fécondité. En effet,le niveau d’étude des femmes et le problème du chômage du à l’augmentation de leur activité nous prouvent que la plupart des femmes préfèrent attendre d’avoir une vie stable pour concevoir un enfant. Nous appuierons cela avec des statistiques traitant du recul des unions en France,qui montrent que la situation des ménages est plus longue à se stabiliser à l’heure actuelle,ce qui explique le recul de l’âge moyen au premier enfant aujourd’hui. Pour finir,nous présenterons plusieurs éléments traitant de la contraception,permettant de comprendre l’évolution de celle-ci à travers le temps jusqu’à nos jours. Ceux-ci nous permettrons de comprendre que désormais les femmes ont un contrôle quasi-total sur la maternité et donc sur la fécondité du pays. Ces trois éléments sont donc bien essentiels pour comprendre le nouveau rapport femme/fécondité.

II) → Dans un second temps,nous allons aborder davantage l’état actuel de la fécondité française,mais toujours à partir d’informations en rapport avec les différents éléments cités dans la première partie. Pour commencer,nous présenterons diverses données montrant bien que l’âge au premier enfant a bel et bien passé le seuil des 30 ans en France,ce qui montre un réel recul pouvant s’expliquer par les différents éléments cités ultérieurement. En effet,un tel recul de la fécondité est en partie du à l’augmentation de l’activité féminine,que ce soit au niveau des études ou du travail,autrement dit à une installation familiale plus tardive. De là,nous citerons d’autres sources montrant ces difficultés d’installation. Enfin,nous en arriverons à montrer l’état de la fécondité,qui,à en croire un article de 2009 du site GEOPOPULATION, « ne connait pas la crise ». En effet,les différentes données fournies tendent à montrer que les naissances restent stables en France malgré tout ces éléments.

III) → Dans une dernière partie,nous présenterons diverses sources pédagogiques permettant d’appréhender la géographie au mieux.

 

Cette approche en deux parties nous permet de mettre en valeur une évolution majeure de la société. Il est vrai que la condition féminine a énormément changé durant la seconde moitié du XX ème siècle et qu’aujourd’hui ces changements ont conduit à un rapport différent entre la femme et la fécondité.Aujourd’hui,maternité rime avec liberté pour les femmes. Elles peuvent elles-mêmes choisirent d’avoir ou non un enfant et quand. Fatalement,cela pèse sur la fécondité du pays et provoque une forte baisse de celle-ci,par rapport aux temps où les femmes ne “servaient” qu’à la maternité. Néanmoins,la France,malgré tout cela,conserve une place importante en Europe en terme de population et de fécondité et donc cette évolution ne semble pas si malsaine que ça,démographiquement parlant. La France n’a-t-elle pas été pendant longtemps « championne d’Europe des bébés » ? Il apparaît donc que cette évolution,loin d’affaiblir le pays,lui permet de conserver une évolution Atypique par rapport à ses voisins.

 

 

I) → Evolution de la condition féminine et des différents facteurs qui influencent la fécondité…LA France au féminin

 

Le dossier suivant,issue du site de la Documentation Française (http://www.ladocumentationfrancaise.fr/) traite de la conquête de la parité pour les femmes et de sa difficile mise en application,ainsi que du combat « familial » qui en découle. http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/france-50-ans-transformations/nouveaux-droits-femmes.shtml

 

Repères chronologiques,issus de l’INSEE,décrivant rapidement l’évolution des droits des femmes françaises,de 1804 à 2006.http://insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=14403&reg_id=5&page=dossier/fempaca07w/dates.htm

 

Article issu du site de revues CAIRN,mettant en lien le niveau d’études des femmes et la fécondité,basé sur les enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2009 Emma Davie

et Magali Mazuy « Fécondité et niveau d’études des femmes en France à partir des

enquêtes annuelles de recensement », Population

3/2010 (Vol. 65), p. 475-511.

URL : www.cairn.info/revue-population-2010-3-page-475.htm.

DOI : 10.3917/popu.1003.0475.

 

Numéro d’Avril 2004 (assez ancien donc à nuancer aujourd’hui) d’ INSEE PREMIERE (pdf),analysant le lien entre le niveau d’étude des femmes et le moment où elles ont leur première enfant.

http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/collection.asp?id=1, PAGE D’INSEE PREMIERE,présentant tous les numéros de ce magasine.

 

Article (pdf) tiré du site de l’INSEE,présentant l’évolution de l’activité féminine et leur rapport actuel (et futur) avec le travail.

 

Statistiques issues du site de l’INSEE sur le taux d’activité selon le sexe et la configuration familiale,faisant un lien intéressant en travail et maternité.

Taux d’activité selon le sexe et la configuration familiale
en %, en 2009
Lecture : en moyenne en 2009, 71,6% des femmes vivant en couple et ayant un enfant sont actives.
Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes de 15 ans ou plus (âge au 31 décembre).
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4ème trimestre 2009.
Femmes Hommes Ensemble
Personnes seules 34,0 61,4 45,5
Familles monoparentales 59,9 56,4 58,7
Couple sans enfant 42,4 41,9 42,2
Couple avec enfant(s) 66,0 77,6 71,9
dont :
– avec un enfant 71,6 79,2 75,5
– avec deux enfants 69,7 80,3 75,1
– avec trois enfants ou plus 50,6 70,4 60,7
– avec un enfant de moins de 3 ans 79,0 96,8 87,9
– avec deux enfants dont au moins un de moins de 3 ans 66,0 95,7 80,8
– avec trois enfants ou plus dont au moins un de moins de 3 ans 38,3 86,7 62,7
– avec un enfant de 3 ans ou plus 69,8 75,3 72,7
– avec deux enfants de 3 ans ou plus 70,3 77,8 74,1
– avec trois enfants ou plus de 3 ans ou plus 52,9 67,4 60,3
Autres ménages 43,9 55,6 49,3
Ensemble 51,5 61,9 56,5

 

Statistiques mettant en lien le nombre de mariages et le taux de nuptialité des français. Recul des mariages →  entrée plus tardive dans la vie familiale.

Mariages et taux de nuptialité 

r : données révisées.
p : données provisoires.
nd : donnée non disponible.
(1) : depuis la réforme du code civil entrée en vigueur en juillet 2006, la distinction entre enfant légitime et enfant naturel n’existe plus. La part des mariages légitimant au moins un enfant n’est donc plus disponible.
Source : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil.
État matrimonial antérieur des époux : célibataire Âge moyen au 1er mariage
Mariages (en milliers) Taux de nuptialité (pour 1 000 hab.) Époux (en %) Épouse (en %) Hommes (en années) Femmes (en années)
France métropolitaine
1990 287,1 5,1 83,2 84,1 27,6 25,6
1995 254,7 4,4 81,9 82,9 28,9 26,9
2000 297,9 5,0 81,5 82,4 30,2 28,0
2005 276,3 4,5 79,7 80,8 31,1 29,1
2008 258,7 4,2 79,2 80,4 31,6 29,6
2009 (r) 245,2 3,9 79,2 80,5 31,7 29,8
2010 (p) 243,0 3,9 nd nd nd nd
France
1995 262,0 4,4 nd nd nd nd
1996 287,3 4,8 81,4 82,6 29,5 27,4
2000 305,4 5,0 81,4 82,5 30,2 28,1
2005 283,2 4,5 79,7 81,0 31,1 29,1
2008 265,4 4,1 79,3 80,5 31,6 29,6
2009 (r) 251,5 3,9 79,3 80,7 31,7 29,8
2010 (p) 249,0 3,8 nd nd nd nd

 

Statistiques sur le taux de chômage selon divers critères,soulignant les difficultés à construire un foyer suffisamment stable pour avoir un enfant.

Taux de chômage selon le diplôme, le sexe et la durée depuis la sortie de formation initiale
Lecture : en 2009, le taux de chômage (au sens du BIT) des hommes sortis depuis 1 à 4 ans de formation initiale est 22,2 % .
Champ : actifs sortis de formation initiale en France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Emploi.
Année 2009
Hommes Femmes Enseignement supérieur Bac, CAP-BEP et équivalents Brevet, CEP et sans diplôme Ensemble
Sortis depuis 1 à 4 ans de formation initiale 22,2 18,2 9,6 23,1 49,2 20,2
Sortis depuis 5 à 10 ans de formation initiale 10,4 10,7 4,8 11,9 26,5 10,5
Sortis depuis 11 ans et plus de formation initiale 6,6 7,5 4,3 6,3 10,8 7,0

 

Photo portant un message très clair…avant la légalisation de l’avortement,cette pratique est considérée comme une trahison envers la nation.

 

Vidéo de Simone Veil parlant de l’avortement devant l’Assemblée Nationale. Cette partie du discours concerne avant tout le fait que l’avortement est désormais un choix,un ultime recours.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Débat sur l’IVG et la contraception,notamment par rapport à l’évolution des lois les concernant,issu de nouveau de la Documentation Française. http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/ivg/index.shtml

 

 

 

 

II) → L’état de la fécondité actuelle,en rapport avec les différents critères...

 

Article tiré du site GEOPOPULATION,traitant du passage de l’âge de la maternité au-delà du seuil de 30 ans,donc recul réel de l’âge au premier enfant. http://www.geopopulation.com/20100505/demographie-france-age-de-la-maternite-a-passe-le-seuil-des-30-ans/

 

Tableau statistiques de l’INSEE,appuyant encore ce recul de l’âge de la maternité à 30 ans. (2010)

Fécondité par groupe d’âges
p : données provisoires.
r : données révisées.
(1) : âge calculé pour une génération fictive de femmes qui auraient à chaque âge la fécondité observée pour les femmes du même âge l’année considérée.
Champ : France.
Source : Insee, estimation de population et statistiques de l’état civil.
Nombre de naissances pour 100 femmes Âge moyen des mères (en années) (1)
15-24 ans 25-29 ans 30-34 ans 35-39 ans 40 ans ou plus
1994 3,4 12,9 9,4 3,8 0,4 28,8
1995 3,3 13,2 10,0 4,0 0,4 28,9
1996 3,2 13,1 10,4 4,2 0,4 29,0
1997 3,1 12,8 10,5 4,3 0,4 29,1
1998 3,1 12,9 10,9 4,6 0,5 29,3
1999 3,1 12,9 11,1 4,8 0,5 29,3
2000 3,3 13,4 11,7 5,0 0,5 29,3
2001 3,4 13,2 11,7 5,1 0,5 29,3
2002 3,3 13,0 11,6 5,2 0,6 29,4
2003 3,3 12,9 11,9 5,3 0,6 29,5
2004 3,3 12,9 12,0 5,4 0,6 29,5
2005 3,2 12,8 12,3 5,6 0,6 29,6
2006 3,3 13,1 12,7 6,0 0,7 29,7
2007 3,2 12,8 (r) 12,6 6,1 0,7 29,8
2008 (p) 3,3 12,9 (r) 12,9 6,2 0,7 29,8
2009 (p) 3,2 (r) 12,8 13,0 6,3 0,7 29,9
2010 (p) 3,1 12,7 13,3 6,4 0,7 30,0

 

Tableau et graphique montrant le recul de l’âge de la maternité par une comparaison entre 1980 et 2010http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=nattef02211

Taux de fécondité selon l’âge de la mère

Graphique associé

 

INED:évolution des mariages et des taux de nuptialité entre 2000 et 2010,montrant une baisse du nombre de mariages ainsi qu’un recul de l’âge au moment du mariage. Recul de l’entrée dans la vie familiale. http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/france/mariages_divorces_pacs/mariage_nuptialite/

 

Autre article issu du site GEOPOPULATION,présentant la fécondité française comme constante,par rapport à d’autres pays. http://www.geopopulation.com/20100409/demographie-france-la-fecondite-francaise-ne-connait-pas-la-crise/

 

Différents tableaux statistiques tirés du site de l‘INSEE présentant les naissances et la fécondité selon différents facteurs,comme notamment l’état matrimonial des parents. Montre une augmentation du nombre des naissances (2009). http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=bilan-demo&page=donnees-detaillees/bilan-demo/pop_age3c.htm

 

Tableau de l‘INSEE,montrant l’évolution du nombre de naissances depuis 1900. Diminution jusqu’en 1990 puis nouvelle augmentation jusqu’en 2010. Augmentation du nombre de naissances,ce qui coïncide avec la source précédente.

Naissances depuis 1900
en milliers
p : données provisoires.
r : données révisées.
Champ : enfants nés vivants en France métropolitaine.
Source : Insee, statistiques de l’état civil.
Années Nombre de naissances
1950 862,3
1960 819,8
1970 850,4
1980 800,4
1990 762,4
2000 774,8
2008 (p) 796,0
2009 (p) (r) 793,4
2010 (p) 797,0

 

 

 

 

III) → Ressources pédagogiques…

 

Apprendre à utiliser les sites de l’INSEE et de l’INED au collège. Sites qui peuvent être,comme nous avons pu le montrer de nombreuses fois,sources d’informations précieuses. http://histoire.geo.free.fr/Partenaire/Richard/sr_4emeg_popfr.html

 

Animation expliquant comment mesurer la fécondité d’un pays. Cela permet d’apprendre aux plus jeunes de manière ludique et simple. http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/animations/fecondite/

 

Site personnel (de confiance,site),offrant de nombreux outils aussi bien en Géographie qu’en Histoire.

 

Académie de Nantes (page de ressources pédagogiques) :proposition d’une séquence permettant d’appréhender l’évolution de la condition féminine de la Belle Epoque à nos jours. http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1288626528874/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=PEDA

 

Présentation rapide d’un logiciel de démographie,qui permet de se familiariser (en classe de 2nde) avec les différents diagrammes,pyramides des âges,etc… (depuis le site de l’académie de Nantes) http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/49322140/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=1160766403250

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *