Le baby-boom en France et ses conséquences.

03/31/2011
By

Il y a 65 ans, en mars 1946, le premier recensement de l’après-guerre était organisé. Il intervint au début du phénomène qui fut appelé plus tard « baby-boom ». Il s’agissait de l’augmentation importante et brusque du taux de natalité au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, qui s’arrêta à une date différente selon les pays concernés.

Comment s’est traduit le baby-boom en France et quelles ont été et sont encore actuellement ses conséquences ?

Notre étude s’articulera en deux temps. Dans une première partie, nous nous attacherons à développer les différentes manifestations du baby-boom dans l’Hexagone puis nous verrons quelles furent les répercussions d’un tel phénomène dans la société française.

I – Les manifestations du baby-boom en France :

L’institut National d’Etudes Démographiques nous donne sa définition du baby-boom :

http://www.ined.fr/fr/lexique/bdd/mot/Baby+boom/motid/33/

Cet article de “Population et Sociétés“ dresse les caractéristiques générales du baby-boom. Il montre comment le phénomène s’est traduit dans la société française et soulève également les problèmes que cela a engendrés :

http://www.ined.fr/fichier/t_publication/683/publi_pdf1_pop_et_soc_francais_311.pdf

Fabienne Daguet souligne le caractère imprévu et exceptionnel du baby-boom puisqu’il s’agissait d’une véritable parenthèse dans l’évolution démographique de nombreux pays occidentaux :

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ip479.pdf

Une partie de ce document s’intéresse aux causes du baby-boom, bien qu’aujourd’hui elles soient encore très vagues et inexpliquées par les démographes (paragraphe “L’après 1945″) :

http://bit.ly/gnqfqY

Ce graphique de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques décrit les différents cycles de natalité et de mortalité depuis le début du XXème siècle. On s’attardera notamment sur la période qui nous intéresse, à savoir de 1945 au milieu des années 1970 :

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/irweb/sd2008/dd/pdf/sd2008_g1c.pdf

Le tableau présenté ci-dessous est très intéressant car il donne l’Indicateur Conjoncturel de Fécondité français, chiffre moins marqué par l’effet de taille et de structure de la population que le nombre de naissances (cliquer sur le tableau n°2 « Indicateurs généraux de la situation démographique » et choisir le tableau de la France métropolitaine). On peut notamment étudier l’augmentation remarquable de l’ICF entre les années 1945 et 1946 :

http://bit.ly/hAzifg

Cet éditorial illustré d’une pyramide des âges dresse le bilan démographique de la France à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale. On apprend ainsi que l’augmentation du taux de natalité n’avait pas commencé à la sortie de la guerre mais pendant le conflit lui-même :

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/irweb/sd2005/dd/pdf/sd2005_pyra1946.pdf

Les deux documents suivants présentent les pyramides des âges respectivement au 1er janvier 1955 et 1965. On peut noter l’élargissement de la base de ces figures à mesure qu’on avance dans le temps :

http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=ir-sd2005&page=irweb/sd2005/dd/html/p1955.htm

http://www.insee.fr/fr/themes/detail.asp?ref_id=ir-sd2005&page=irweb/sd2005/dd/html/p1965.htm

Ce lien démontre particulièrement bien en quoi le baby-boom français a eu une fin originale. On peut comparer l’ICF avec l’Italie ou Royaume-Uni, pays qui ont connu un baby-boom similaire au nôtre. Certes, l’ICF français a baissé mais pas autant que chez ses voisins européens, ce qui lui permet aujourd’hui d’avoir l’un des ICF les plus élevés de l’Union Européenne :

http://bit.ly/eSlZi8

II – Les conséquences du baby-boom :

Dans le lien ci-dessous, le dictionnaire Larousse nous donne la définition du papy-boom :

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/papy-boom_papy-booms/57803

Dans ce dossier, Alain Monnier nous présente les conséquences de l’arrivée à un âge élevé des baby-boomers, comme par exemple le développement des structures de prises en charges des personnes âgées ou la réduction possible ou non du chômage due au départ à la retraite de ces nombreuses personnes remplacées par la nouvelle génération :

http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1227/publi_pdf2_fr_431.pdf

Cet article du journal « La Croix » illustré de plusieurs graphiques, paru en 2006, souligne une des principales conséquences dans la société actuelle du baby-boom : le départ à la retraite de ces générations :

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2258761&rubId=4076

Cette page de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques nous livre les conséquences dans la population active des départs à la retraite des baby-boomers. Cet article est très intéressant car il concerne principalement la région Nord-Pas-de-Calais et est illustré de nombreux graphiques et chiffres :

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=19&ref_id=15268

Une partie de cette étude de l’INED est consacrée à la place du baby-boom dans le vieillissement de la population française et également au rôle des femmes dans ce phénomène :

http://www.ined.fr/fichier/t_publication/678/publi_pdf1_pop_et_soc_francais_341.pdf

Cette vidéo publiée la veille de la présentation de la réforme des retraites en Juin dernier montre en quoi les baby-boomers semblent avoir été une génération privilégiée, dans leur mode de vie, dans leur activité professionnelle ou encore dans la perception de leur retraite par exemple (visionner jusqu’à 1min40s):

http://f24.my/9Tzvdq

Cet article du Figaro montre une autre facette du vieillissement de la population puisqu’il présente les aspects positifs du paby-boom :

http://bit.ly/9vLn6v

Ce lien, issu du site du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie présente les conséquences économiques et financières du vieillissement de la population française :

http://www.minefi.gouv.fr/notes_bleues/nbb/nbb297/schneider.pdf

Cet article, extrait du blog de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, souligne l’impact positif sur la consommation que pourrait avoir l’arrivée aux âges élevés des baby-boomers :

http://bit.ly/egn8wh

Le baby-boom a constitué un élément majeur dans l’évolution démographique française. Le nombre de naissances est passé de 560 000 avant la guerre à 840 000 en 1946. Cependant, le phénomène s’est poursuivi de manière particulière en France, ce qui lui permet entre autres d’avoir la fécondité la plus élevée d’Europe aujourd’hui.

L’arrivée à l’âge de la retraite de ces générations constitue une des principales préoccupations des différentes politiques actuelles.

On peut se demander comment s’est traduit le baby-boom dans les autres pays et quel a été son impact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *