Le Littoral Français

03/31/2011
By

LE LITTORAL FRANÇAIS

I) DEMOGRAPHIE

a) Une démographie atypique

b) Urbanisation

II) ECONOMIE

a) Les activités importantes

b) Le tourisme, un secteur d’activité à part

III) ECOLOGIE

a) Un espace en danger

b) Des solutions ?

 


INTRODUCTION :

La France est bordée par près de 5500km de côtes dont 3800 en façade Atlantique et 1700 en façade méditerranéenne. On compte d’après l’INSEE, environ 6 millions d’habitants  répartis sur les littoraux français, principalement sur la côte méditerranéenne et sur la côte bretonne. L’urbanisation s’intensifie toujours plus aux dépends de l’écologie, Marseille Nantes, Nice, nombreuses sont les grandes villes qui bordent le littoral français. Cette urbanisation développe forcément l’activité. De plus, le pays attire des millions de touristes chaque année c’est-à-dire environ 35 millions en moyenne, français ou étrangers ; le tourisme n’est donc pas une activité négligeable.

Nous verrons en première partie pourquoi les littoraux attirent tant la population française pour s’y installer durablement et en quoi il est un atout économique majeur pour le pays. Enfin nous étudierons l’impact que l’urbanisation et le tourisme ont sur l’environnement.

 


I) DEMOGRAPHIE

a. Une démographie atypique

.En ce qui concerne la démographie, on peut remarquer que la population côtière est bien spécifique. D’après l’Insee : « La population littorale a fortement augmenté depuis 30 ans » :

http://www.insee.fr/fr/insee_regions/aquitaine/themes/edossier/edos0901/3_populat.pdf

http://www.littoral.ifen.fr/Evolution-de-la-population.125.0.html

.Cependant, cette forte croissance démographique n’est pas due au solde naturel mais au solde migratoire. Toujours d’après l’Insee : « Forte contribution des flux migratoires aux variations de population » :

http://www.insee.fr/fr/insee_regions/aquitaine/themes/edossier/edos0901/4_identite.pdf

.C’est pourquoi dans beaucoup de régions côtières, la démographie varie et est inégale selon la proximité de la côte (sauf dans le Sud-Est). Certaines zones rurales connaissent un fort dépeuplement. Prenons l’exemple du Poitou-Charentes :

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=14231

.Les prévisions démographiques pour 2030 montrent que le Languedoc-Roussillon et aussi le reste de la côte méditerranéenne continueront d’augmenter leur population :


 

b. Urbanisation

.L’urbanisation sur les littoraux semble être plus rapide que dans le reste de la France malgré « la Loi Littoral » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_littoral): http://www.actu-environnement.com/ae/news/littoral_urbanisation_ifen_loi_3646.php4

.D’après Marie-Claude Tabar-Nouval sur http://vertigo.revues.org/10244#tocto1n2: « En France, les territoires urbanisés couvrent en moyenne 22,8 % des terres situées à moins de 250 mètres des côtes et l’urbanisation continue à croître en bord de mer de manière exponentielle. »

.Pour résumer, d’après Geotourweb : « 40% du littoral atlantique mais près de 96% du littoral des Alpes-Maritimes sont urbanisés »

.Cette forte urbanisation présente de nombreux inconvénients écologiques graves que nous présenterons dans la 3ème partie de ce dossier.

 

 

II) ECONOMIE

a. Les activités importantes

http://www.littoral.ifen.fr/Economie-maritime-hors-tourisme.242.0.html

.Le secteur du transport est sans doute l’un des plus importants, par exemple avec le port de Fos-sur-Mer à Marseille. En effet, selon Wikipedia : « En 2006, c’est le premier port français, le premier port de Méditerranée et le quatrième port européen en trafic total de marchandises avec 100,3 millions de tonnes de marchandises traitées » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_port_maritime_de_Marseille

L’exemple du port du Havre montre aussi que le transport est un secteur extrêmement important pour les villes côtières. Son infrastructure semble rivaliser fortement avec celle de Marseille puisqu’il est le deuxième port français, de plus sa relative proximité avec Rotterdam lui donne un atout certains : http://extrapah.havre-port.net/portal/page?_pageid=34,55462&_dad=portal&_schema=PORTAL

.La pêche maritime est aussi une activité génératrice d’emplois et semble s’être développée sans inégalités majeures sur l’ensemble du littoral français :

Cependant en crise, la pêche maritime semble être sur le déclin à cause notamment d’une « surpêche » : http://www.senat.fr/rap/l96-050/l96-0501.html

.Enfin l’agriculture est aussi omniprésente sur le littoral français, selon l’Observatoire du Littoral : « L’agriculture occupe encore près de la moitié de l’espace littoral (45%), soit environ 700 000 hectares. Et on y compte environ 50 000 exploitations, soit 1/10 du nombre total des exploitations en France. » : http://www.littoral.ifen.fr/Agriculture-et-littoral.160.0.html

Mais la diminution de sa surface est certaine car elle ne peut contenir le besoin de se loger des nouvelles populations (y compris les touristes) :

http://agriculture.gouv.fr/la-conservation-des-terres

 

b. Le tourisme, un secteur d’activité à part


.Le tourisme est une activité ancienne mais à la fois toute nouvelle. Ancienne puisqu’elle existait déjà à la fin du XIXème siècle mais toutefois réservée à une élite sociale. Nouvelle puisqu’il faut au moins attendre 1936 avec les Congés Payés pour entrevoir une amorce du « tourisme de masse » ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourisme_de_masse), ouvert à une plus large catégorie de groupes sociaux. Bien sur le tourisme balnéaire est privilégié par l’ensemble des français : http://geotourweb.com/nouvelle_page_4.htm

.Le secteur tertiaire se développe donc aussi grâce au tourisme avec un développement important des infrastructures (ports de plaisance, hôtel etc…) : http://geotourweb.com/nouvelle_page_100.htm

.Cependant, d’un point de vue écologique le tourisme présente de nombreux inconvénients que nous présenterons dans la 3ème partie de ce dossier.

 

 

III) ECOLOGIE

a. Un espace en danger

.Le littoral français est donc en danger à cause de l’urbanisation et du tourisme. Pollution de la mer, espaces peu préservés, beaucoup d’écologistes pensent à un véritable fléau. La loi littoral serait détournée : http://www.lalibre.be/actu/international/article/183775/le-littoral-en-danger-presque-sature.html

.Ainsi, à juste titre on parle d’une « forte pression humaine sur un territoire restreint » et d’une « artificialisation » du littoral : http://www.stats.environnement.developpement-durable.gouv.fr/uploads/media/de120.pdf

.Le tourisme y est aussi responsable puisque les touristes n’hésitent pas à abandonner leurs déchets à même le sable. L’exemple des eaux méditerranéennes semble confirmer cela : http://www.rfi.fr/science/20110103-mediterranee-danger-zoom-horreurs-souillent-belle-bleue

 

b. Des solutions ?

.La loi littoral de 1986 semblait résoudre en partie le problème de la « bétonisation » du littoral français : http://www.gralon.net/articles/immobilier–location-vacances/liens-utiles/article-la-loi-littoral—guide-pratique-4334.htm

Mais celle-ci présente des faiblesses comme nous l’avons présenté précédemment.

. Un grand nombre de plans d’action on était mené par les pays européens et méditerranéens :

http://www.linternaute.com/science/environnement/dossier/danger-de-l-homme/3.shtml

.Le Conservatoire du Littoral est crée en 1975 dans le but de protéger les espaces naturels sur les littoraux : http://fr.wikipedia.org/wiki/Conservatoire_du_littoral

.Enfin, plusieurs campagnes de sensibilisation sont régulièrement menées pas les écologistes : http://www.buzzecolo.com/une-campagne-ecologique-pour-la-protection-du-littoral/

 

 

CONCLUSION :

Le littoral français a donc durant près de 30 ans connu un développement démographique sans précédent mais aussi un développement de son économie grâce aux divers avantages qu’il peut offrir. Seulement, ce développement se fait au prix d’un désastre écologique possible.

One Response to Le Littoral Français

  1. Milo on 03/29/2012 at 4:56

    Le littoral mérite une attention écologique au travers des démarches durables et environnementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *