La périurbanisation en France

04/05/2011
By

 

On entend beaucoup parler aujourd’hui de la périurbanisation, c’est-à-dire l’implantation d’un habitat citadin autour d’une ville. C’est ainsi un phénomène actuel qui a commencé dans les années soixante-dix en France. Pour autant, il fait débat car certains souhaitent une alternative à l’extension urbaine. La périurbanisation étant souvent et paradoxalement mal appréhendée par nombre de gens, il semble intéressant de l’étudier plus profondément. Qu’est-ce que la périurbanisation et comment évolue-t-elle ?  



I) Qu’est-ce que la périurbanisation ?

http://urbablog.blogspirit.com/ 

Ce blog nous permet de comprendre la périurbanisation en France. Il cite la définition du périurbain par l’Insee. Il évoque également les raisons de la forte croissance démographique de ces espaces.

http://www.canal-u.tv/ 

Cette interview permet d’avoir une vision globale de la périurbanisation pour mieux l’appréhender et à l’aide de plusieurs indicateurs. Elle apporte également une ouverture sur les enjeux de ce phénomène complexe.

http://www.senat.fr/ 

La première carte de la première partie est particulièrement intéressante au sens où elle nous offre une vision de « la France des aires urbaines ». Nous pouvons donc voir la répartition des couronnes périurbaines en France.

http://www.senat.fr/ 

Le premier graphique de la première partie (c. Deux tendances fortes : attractivité et périurbanisation) et ayant pour objet la comparaison des taux de variation annuel de la population par grands types d’espaces nous montre la croissance du périurbain grâce au solde naturel et au solde migratoire.

http://www.insee.fr/fr/default.asp 

L’Insee s’intéresse ici au rythme de la croissance périurbaine. Il met en valeur le rôle de l’Ile-de-France et se penche sur l’évolution de l’extension urbaine ainsi que sur la croissance démographique et l’artificialisation de l’espace périurbain.

http://hist-geo.spip.ac-rouen.fr/

Ce compte-rendu reprend le découpage territorial établi en 1994 par l’INSEE pour définir le périurbain, phénomène de réappropriation du territoire national. Le site met également en avant les caractéristiques sociales des résidents de l’espace périurbain et s’interroge sur le rôle à jouer par les acteurs publics.

http://www.insee.fr/fr/default.asp 

L’Insee y étudie la croissance démographique, les migrations et le type de ménage dans les communes périurbaines mais aussi leur développement au fil du temps.

http://www.institut.veolia.org/fr/

Ce rapport nous propose de suivre l’évolution contrastée de la périurbanisation en France qui ralentit progressivement – la part des couronnes périurbaines continue de progresser, mais modérément.

http://www.insee.fr/fr/default.asp

L’Insee nous propose une analyse sur la croissance périurbaine du Nord Pas-de-Calais. Ainsi, il nous explique l’évolution du phénomène de périurbanisation au fil des ans et le type de ménage que l’on trouve dans les communes périurbaines par rapport aux autres catégories de communes dans cette région.

http://eps.revues.org/

Cet article nous propose une vision de la périurbanisation en s’intéressant plus particulièrement au cas de la métropole lilloise. Ses zones périurbaines sont différentes entre elles, notamment aux vues de leurs comportements migratoires. De plus, le phénomène d’extension urbaine dans la métropole lilloise se stabilise.

 

II) Les facteurs de la périurbanisation

http://www.histgeoferney.eu/

Ce document classe les différents facteurs favorables à la périurbanisation depuis les années 1970, mettant ainsi en avant les pouvoirs publics, les idéologies et mentalités, l’évolution technique, les facteurs économiques et spatiaux. Il offre également une ouverture sur les freins à la périurbanisation.

http://www.larousse.fr/

Cet article revient sur la définition de la périurbanisation et explique le phénomène de périurbanisation à l’aide de différents facteurs tels que le coût très lourd des acquisitions immobilières dans les agglomérations urbaines, le développement des transports, le souhait d’un retour à une vie plus simple et plus proche de la nature.

http://eso.cnrs.fr/

Cette étude sur la périurbanisation dans la métropole nantaise nous montre deux schémas (dans la partie « la description des phénomènes de mobilité individuelle : migrations résidentielles et déplacements du quotidien »), accompagnés d’un commentaire sur les facteurs géographiques, sociaux, économiques et politiques de la périurbanisation.

http://www.institut.veolia.org/fr/

Le rapport s’intéresse au développement des transports, à la volonté de l’habitat individuel, à l’attrait pour l’espace rural, et au souhait de sécurité.  

http://www.techno-science.net/

Ce site offre une approche générale de la périurbanisation en revenant sur sa définition et permet de mieux comprendre ce phénomène à l’aide des facteurs politiques et économiques.  

http://www.observation-urbaine.certu.equipement.gouv.fr/

Ce rapport met en exergue les facteurs physiques et culturels des disparités de l’intensité de la périurbanisation en France après avoir défini ce phénomène. Il explique aussi l’éparpillement périurbain par les facteurs économiques, sociologiques et politiques.  

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/

Le site présente une étude sur l’exode urbain. Il évoque les considérations économiques, l’envie d’une maison individuelle et d’être plus proche de la nature.

http://www.cafe-geo.net/

Cet article s’intéresse à la croissance urbaine. Il s’intéresse donc aussi à la périurbanisation avec les transports, la contrainte pour les populations les plus modestes de quitter les centres suite à la crise pétrolière.

http://www.cafe-geo.net/

Cet article propose une approche nationale puis mondiale pour expliquer le phénomène de périurbanisation. Il remet en cause la définition par l’Insee de la périurbanisation et cherche les causes de celle-ci en privilégiant la crise économique longue dans les pays développés.

http://www.observation-urbaine.certu.equipement.gouv.fr/

Cette recherche gouvernementale porte sur les raisons institutionnelles de la périurbanisation en s’intéressant plus particulièrement à Brest, Dunkerque, Caen et Strasbourg. Cette analyse compare ainsi les projets de ces agglomérations et l’évolution de leur périurbanisation.

 

III) Les conséquences de l’étalement urbain

http://www.ac-dijon.fr/

Cet article portant sur la périurbanisation dans l’est dijonnais évoque les problèmes de celle-ci tels que la réduction progressive des terres agricoles et des espaces boisés, et l’insuffisance des infrastructures routières.

Un nouveau lotissement dans la commune de Quetigny : les Allées cavalières

http://www.persee.fr/web/guest/home

Cet article explique que la périurbanisation contribue à l’augmentation de la pollution automobile et souligne le risque sanitaire que provoque l’inhalation de l’ozone.

http://www.lemonde.fr/

Cet article s’intéresse à un club de villes contre l’étalement urbain. Leur objectif est de trouver des solutions pour favoriser les modes de déplacement non motorisés face à la périurbanisation qui s’amplifie.

http://www.laterre.fr/

Le site nous explique que les déplacements domicile-travail augmentent et sont amplifiés par la périurbanisation. Il soulève également quelques problèmes : le manque parfois de transports collectifs, de services, le coût du carburant.

http://www.cafe-geo.net/

Cet article a pour sujet les mutations urbaines. La partie « transition urbaine, ou le passage de la ville pédestre à la ville motorisée » montre que l’étalement urbain a entraîné un affaiblissement de la contrainte foncière et a ralenti le renouvellement de la ville sur elle-même. La partie « propositions pour gérer la transition urbaine » évoque l’idée d’un programme national de lutte contre l’éparpillement urbain.

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/

Ce site présente une étude qui, partant de la décision du Grenelle de l’Environnement d’en finir avec la logique de périurbanisation et de densifier les espaces périurbains existants, offre des perspectives nouvelles pour les politiques publiques.

http://www.cairn.info/

Cet article s’intéresse aux questions d’économie territoriale. Face à l’étalement urbain qui coûte plus cher que des formes d’urbanisation plus denses du fait des aménagements à réaliser et de distances plus longues à parcourir et à équiper, des alternatives à l’extension urbaine sont proposées.

http://eps.revues.org/

Cet article nous permet de comprendre le rôle de la périurbanisation dans le renforcement des disparités   socio-spatiales au sein des agglomérations françaises et le lien qui existe souvent entre la taille de l’agglomération et l’accroissement de la ségrégation.

http://www.metropolitiques.eu/

Cet article propose une nouvelle vision de l’étalement urbain en mettant en avant  un projet périurbain. La réintégration de la figure périurbaine dans la dynamique métropolitaine est ainsi nécessaire pour inventer la ville de demain.

http://rga.revues.org/

Cet article a pour sujet l’évolution d’un espace montagnard périurbain et la conscience des risques naturels par les habitants du bassin du Lavanchon. L’intensification de l’urbanisation amène les décideurs à repousser les limites du risque et les activités se multiplient malgré ces risques.

http://www.insee.fr/fr/default.asp

Cette analyse porte sur les conséquences de la périurbanisation dans les Pays de la Loire – telles que l’artificialisation excessive, la ségrégation socio-spatiale et l’enjeu de la garde des jeunes enfants, l’utilisation accrue des transports, le surendettement des ménages modestes – et propose des alternatives. 

http://www.youtube.com/?gl=FR&hl=fr

Ce reportage s’intéresse à Caen, champion dans l’ouest de la France de l’étalement urbain. L’agglomération va devoir accueillir un nombre important d’habitants d’ici quelques années et organise des réunions pour parler des enjeux naturels, des terres agricoles supprimées à cause de la périurbanisation et des solutions possibles.

 

En conclusion, la périurbanisation en France est un phénomène complexe. Elle résulte de différentes causes – liées les unes aux autres – et ses résultats sont plutôt négatives. Pour autant, nous ne pouvons plus revenir en arrière. Il s’agit dorénavant, face à ces effets, de chercher des solutions concrètes pour freiner l’étalement urbain et mieux l’organiser. Malgré l’urgence, les considérations politiques, économiques et environnementales s’associent encore difficilement et beaucoup sont réfractaires à ces solutions d’avenir mais également indispensables.

 

Bibliographie

http://urbablog.blogspirit.com/

http://www.canal-u.tv/

http://www.senat.fr/

http://www.insee.fr/fr/default.asp

http://www.institut.veolia.org/fr/

http://eps.revues.org/

http://www.histgeoferney.eu/

http://www.larousse.fr/

http://eso.cnrs.fr/

http://www.techno-science.net/

http://www.observation-urbaine.certu.equipement.gouv.fr/

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/

http://www.cafe-geo.net/

http://www.ac-dijon.fr/

http://www.persee.fr/web/guest/home

http://www.lemonde.fr/

http://www.laterre.fr/

http://www.cairn.info/

http://rga.revues.org/

http://www.metropolitiques.eu/

http://hist-geo.spip.ac-rouen.fr/

http://www.youtube.com/?gl=FR&hl=fr

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *