L’enseignement de la géographie en France

04/12/2012
By

Introduction

La géographie est l’étude de la planète, ses terres, ses caractéristiques, ses habitants, et ses phénomènes. La science géographique existe depuis très longtemps, en effet, la première personne à utiliser le mot “géographie” fut Eratosthène (276 à 194 avant J-C). Cependant le premier à qui l’on attribue le développement de la géographie est Hérodote (484 à 420 avant J-C) également considéré comme le premier historien. Il est donc indéniable que la géographie est une science étudiée par les hommes depuis extrêmement longtemps. Cependant le sujet de notre article va ici s’intéresser à l’évolution de l’enseignement de la géographie en France depuis la IIIème république (période durant laquelle l’école s’est réellement démocratisée). Nous allons constater au cours de notre article que la façon d’envisager l’enseignement de la géographie a évolué au cours du temps, et qu’elle fait aujourd’hui toujours débat dans les programmes scolaires. La IIIème république n’a pas axé son programme d’éducation sur les mêmes éléments qu’aujourd’hui, et pour cause la géographie est une science qui évolue avec le temps : les enjeux actuels ne sont plus les mêmes qu’auparavant. Nous constatons aussi que la géographie est une science qui subit une “crise” de nos jours, elle est généralement dévalorisée au profit de sa compagne l’Histoire. Dans un premier temps, notre article va s’intéresser à la genèse de l’enseignement de la géographie en France. Dans un deuxième temps nous allons étudier la façon dont la géographie est abordée aujourd’hui dans les différents cycles. Dans un dernier temps nous chercherons à savoir quel estaujourd’hui  l’avenir  l’enseignement de la géographie en France.

I – La genèse de l’enseignement de la géographie

a) L’enseignement de la géographie et de certains de ses sujets à travers le temps

Cet article tiré du site, les cafés géographiques, nous résume brièvement l’évolution de la géographie à travers le temps. Un découpage par période explique l’apport de chacune d’elles : http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1338&var_recherche=enseignement+g%E9ographie

http://bit.ly/HzcKHw : dans ce PDF, nous découvrons que la géographie au XIXème sicèle était surtout un prétexte pour l’apprentissage de la lecture. Des abécédaires étaient utilisés. L’article se trouve être également intéressant pour découvrir les sujets abordés par la géographie à l’époque, et la façon dont les abécédaires étaient présentés.

Ce document peut présenter, à titre d’exemple, un sujet abordé par l’enseignement de la géographie dans les années 50. Nous constatons que l’enseignement évolue avec les moeurs. Ici les “races” font l’objet d’une étude, plusieurs supports sont présentés.

Sur la page wikipédia concernant la géographie, on trouve un onglet “enseignement de la géographie” où l’on trouve également un bref résumé de l’évolution de la matière : http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie

b) Les périodes décisives qui ont fait évoluer l’enseignement de la géographie

Un article du site Scriptoblog pointe l’importance du rôle de la IIIème république dans l’instauration et le développement de la géographie dans l’enseignement http://bit.ly/HDq8a5

Cet article trouvé sur le site Cairn pointe encore l’importance de la IIIème république notamment dans le choix des sujets étudiés. La France est à l’époque le sujet principal, l’enseignement s’élargit par la suite.

Toujours sur le site de Carin, nous trouvons un autre article qui explique que la période trouble du régime de Vichy à permis à la géographie de devenir une matière à part entière avec des horaires fixes : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=HDLE_113_0069

II – L’enseignement de la géographie aujourd’hui

a) Les thèmes abordés par classe

De nos jours la géographie est en France une discpline scolaire à part entière. Elle est par habitude toujours liée à l’Histoire. La matière se désigne donc sous le nom “d’Histoire-géographie”, dans notre article nous allons cependant nous intéresser uniquement à la géographie et ses composantes aujourd’hui. On enseigne la géographie du cycle primaire au cycle secondaire. Il est par la suite possible d’étudier uniquement la géographie lors des études supérieures.

Dans ce rapport de l’éducation nationale (tiré du site de la documentation française) publié en 2005, nous obtenons des renseignements sur l’enseignement de la géographie au primaire. En page 6 de ce PDF nous pouvons apprendre le nombre d’heures par semaine consacrées à la géographie. Nous trouvons toujours sur cette page des renseignements sur les supports utilisés pour l’enseignement de la matière. En page 7 nous apprenons que l’Histoire est souvent préférée par les professeurs au détriment de la géographie. En page 8 nous pouvons prendre connaissance de quelques thèmes qui sont abordés dans les classes du primaire. On s’attache à la découverte des espaces mais moins aux approches humaines. En page 12, il est précisé que cette approche permet rarement aux élèves d’apprécier la géographie.

Le site  histoire-géo.org nous offre la possibilité de découvrir les programmations en géographie des classes du collège et du lycée.

Chaque programme est exposé. Pour la 6ème : http://bit.ly/GZeztd, l’accent est mis sur l’habitat, la façon dont l’homme s’adapte dans son milieu pour y vivre

Pour la 5ème : http://bit.ly/H0MBkm ici l’accent est beaucoup plus porté sur le durable, la gestion des ressources, des hommes sur la terre. Sur ce site nous pouvons d’ailleurs voir une classe de 5ème mener un projet sur le durable : http://urbablog.blogspirit.com/enseignement/

Pour la 4ème : http://bit.ly/HjiP4z, ce programme s’appuie plus sur les échanges entre les hommes dans le cadre de l’économie, il fait entrer doucement la mondialisation dans les débats.

Pour la 3ème : http://bit.ly/H3qYNV dans la continuité du programme de 4ème, celui de 3ème s’appuie sur l’étude des grandes puissances, en particulier la Triade. On est ici plus dans l’étude d’une géographie économique et politique.

Pour la seconde : http://bit.ly/H3o1sC pour ce programme on revient aux enjeux de gestion de l’espace terrestre.

Pour la première : http://bit.ly/HkReRO un programme porté sur l’aménagement du territoire uniquement axé sur la France et l’Europe.

Pour la terminale : http://bit.ly/GZglZP le programme de terminale est beaucoup plus “mondial”. On revient à l’observation des enjeux mondiaux et des grandes puissances économiques.

b) La place des TICE et des supports cartographiques

Sur ce site un professeur Didier Dumont parle de l’usage des TICE dans l’enseignement de la géographie. Il expose les avantages qu’ils procurent. Pour lui les  TICE sont un support à part entière pour l’enseignement de la géographie. Ils apportent une forte interaction entre le professeur, les élèves et les documents.

Une autre professeur Dominique Carrat nous explique également son expérience avec les TICE : http://bit.ly/HlrirN. Elle explique également les avantages qu’ils permettent, mais précise bien qu’il faut savoir les utiliser.

Sur le site de Cairn on trouve un article résumé de l’auteur Patrice Baffico qui a pour sujet l’utilisation du tableau blanc interractif dans les cours de géographie. L’auteur y exprime les avantages de ce support mais également ses limites.

Nous allons maintenant nous intéresser à plusieurs articles parlant de cartographies. Ces articles ne sont pas en relation directe avec l’enseignement toutefois le support cartographique est régulièrement utilisé en géographie. La carte du Mercator est la représentation la plus souvent vue en France et la plus souvent utilisée par les professeurs. Elle offre une vision du monde centralisée sur l’Europe : http://derrierelescartes.over-blog.com/article-13788300.html. L’article qui accompagne cette carte explique bien que cette vision est considérée comme naturelle pourtant il n’y a pas de sens, de milieu, de haut ou de bas sur la Terre. La suite de l’article montre d’autres planisphères centrés sur le Japon ou l’Amérique par exemple. Toujours sur le site de “derrière les cartes” on trouve d’autres exemples : http://bit.ly/cy0MON celui-ci montre le “monde à l’envers” et celui-ci http://derrierelescartes.over-blog.com/article-13323255.html, la projection de Peters qui conserve les proportions entre les surfaces sur la carte et les surfaces réelles.

Ces différents planisphères sont désormais parfois utilisés en classe pour démontrer que le monde ne se pense pas forcément de la façon dont nous avons l’habitude de le voir. Ils permettent une approche différente de l’enseignement de la géographie.

c) La place de la France dans l’enseignement de la géographie en Europe

 

Sur http://cybergeo.revues.org/213

Sur ces cartes nous pouvons voir les pays européens qui font de la géographie une discipline à part entière ou bien qu’ils l’insèrent dans une thématique plus grande, ou encore qui en font une option, etc. Nous constatons que la géographie en France reste une matière importante lors de tout le cycle primaire et secondaire !

III – Quel avenir pour l’enseignement de la géographie ?

a) Les peurs liées à l’avenir de la discipline dans l’enseignement

L’enseignement de la géographie est aujourd’hui sujet à plusieurs polémiques. Nous allons en découvrir quelques-unes à travers ces sites :

http://cybergeo.revues.org/5534 cet article critique le fait que les professeurs d’Histoire-géographie sont à 90% des historiens. Leur formation en géographie est donc précaire et conduit à la perte de la discipline au collège et au lycée.

Toujours sur le site cybergeo, cet article propose d’aborder l’enseignement de la géographie différemment.

http://bit.ly/H0Zyv2 sur cette page, Nacima Baron-Yellès décrypte l’ouvrage de Georges Roques. Elle précise que c’est un livre assez délicat à aborder, cependant certains éléments évoqués dans l’article appuient sur les problèmes de l’enseignement de la géographie aujourd’hui.

Sur le site du ministère de l’éducation nous trouvons cet article : http://bit.ly/hwiS1A, il expose une réforme qui a fait polémique : la suppression de l’Histoire-géographie en classe de Terminale S. L’épreuve est donc désormais en première, elle est décrite dans cet article.

Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale s’exprime sur cette réforme :

Image de prévisualisation YouTube

Sur le site de Cairn, un article exprime les paradoxes de l’enseignement de la géographie de la France qui bien que très important, ne semble pas intéresser les élèves.

Quelques ouvrages à l’usage des professeurs notamment pour améliorer l’enseigmenet de la géographie : Dalongeville A., Huber M. “Situations problèmes pour enseigner la géographie au cycle 3“, Hachette, 2002.

Michaux M., Enseigner la géographie au cycle 3, Bordas, 2001

Giolitto P., Enseigner la géographie à l’école, Hachette, 1992

b) Une proposition originale : La cosmographie

Un exemple précis

On retrouve dans l’article qui suit une proposition originale pour diversifier la discipline géographique : insérer “la cosmographie” dans les programmes du lycée et du collège. On étudierait en quelques sortes la “géographie de l’espace”

http://cybergeo.revues.org/21985

Conclusion

Nous pouvons donc apprendre à travers cet article que la période de la IIIème république et du régime de Vichy ont été “décisives” pour l’évolution de l’enseignement de la géographie. C’est la guerre de Prusse entre 1870 et 1871 qui a permis aux français de se rendre compte de l’importance de l’enseignement de la géogaphie. A l’époque les sujets sont en accords avec les enjeux de la fin du XIXe et le début du XXe : tout d’abord apprendre aux élèves à connaître leur pays, puis par la suite on trouve des sujets en rapport avec la politique coloniale, etc. La géographie est alors le moyen de développer le sentiment patriotique. Aujourd’hui c’est bien différent, mais nous constatons que les sujets abordés sont toujours en accord avec les enjeux de l’époque qui les encadre. Les programmes actuellement s’axent sur le développement durable, la gestion des ressources et des humains sur le territoire, la mondialisation ou encore l’aménagement du territoire. La matière est donc en accord avec l’évolution des enjeux géographiques. Enfin nous pouvons remarquer que la géographie est devenue avec le temps une matière à part entière, toutefois, elle est souvent peu appréciée par les élèves, notamment parce que la plupart des professeurs de géographie au collège et lycée sont des historiens. La matière connaît donc une crise qui inquiète les géographes de formation.

One Response to L’enseignement de la géographie en France

  1. YAULANDE_MAYO on 08/11/2013 at 9:11

    LA_GEOGRAPHIE_ENTANT_QUE_L’ETUDE_DE_LA_TERRE_DANS_SA_GLOBALITE_AINSI_DE_SES_CARACTERES,DE_SES_HABITANTS_ET_DE_SES_PHENOMENES_DOIT_CESSER_D’ETRE_UNE_SCIENCE_DU_SECOND_PLAN_MAIS_PLUTOT_COMME_ETANT_UNE_SCIENCE_INDISPENSABLE_A_LA_VIE_DE_L’HOMME__A_CET_NOUS_DEVONS_LA_VALORISER,LA_PRATIQUER_ET_ENFIN_LA_PROFESSONNALISER_AFIN_D’ETRE_A_L’ABRIT_DES_DEGATS_CAUSES_PAR_LA_NATURE_QUI_PEUVENT_ETRE_EVITE_PART_LA_VALORISATION_DE_LA_GEOGRAPHIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *