Les difficultés de travail dans les zones urbaines sensibles.

04/12/2012
By

 

 

 

 

Depuis la loi du 14 novembre 1996,  les zones urbaines sensibles disposent d’avantages en exonérations fiscales et sociales. Cependant on ne voit pas de véritable évolution pour les personnes vivant dans ces zones, que ce soit au niveau social et et de l’emlpois. Les régions françaises où le nombre de ZUS (zones urbaines sensibles) sont les plus importantes sont l’île-de-france, le Nord-Pas-De-Calais, la région PACA et le Rhône. On voit d’autant plus que la part de la population vivant dans ces ZUS est relativement élevée, et en regardant le nombre de demandes d’emlpois dans ces régions, on peut en déduire que les efforts restent à faire pour ces populations qui ne disposent sans doute pas assez d’offres d’emplois malgrès les avantages sociaux et fiscaux.

Les conséquences pour cette population est l’accroissement de la pauvreté, à cause du chômage, de l’exclusion sociale et des problèmes dans l’insertion professionelle des jeunes, ne disposant pas de diplomes (ou un faible pourcentage).

Cette carte résume assez bien les difficultés pour ces ZUS qui sont au nombre de 717 et qui regroupent au total plus de 4 000 000 de personnes. D’avantages d’efforts devront être fait de la part des entreprises et de l’Etat pour aider cette population à recommencer à esperer dans l’ascencion sociale.

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *