Nourrir les hommes

04/12/2012
By

 

La population mondiale a doublé en quarante ans mais, du fait de la forte croissance de la production alimentaire, elle est aujourd’hui mieux nourrie qu’elle ne l’a jamais été. Pourtant, à ce jour, 800 millions de personnes ne mangent pas toujours à leur faim et il faut faire face à une croissance démographique encore forte.
L’agriculture, activité nourricière des hommes, a déjà accompli d’énormes progrès. Ils se sont accompagnés de dégradations de l’environnement ainsi que sur la population rurale, et ont donné aux pays riches le contrôle des marchés de l’alimentation. La modernisation de l’agriculture est indispensable pour accroître la production agricole.
En outre, la malnutrition reste un fléau dans certaines régions du monde, notamment dans des pays sous-développés ou en voie de développement comme l’Asie du Sud, l’Afrique, l’Amérique latine ou l’Inde. Cependant, les échanges agricoles n’ont jamais été aussi prépondérants. En effet, ils n’ont cessé de se développer via le commerce et les échanges mondiaux. Certains pays ont la possibilité d’exporter grâce à des ressources considérables mais l’import est aussi présent pour d’autres car ils sont contraints d’acheter pour subvenir aux besoins de leur pays.

La sécurité alimentaire est-elle alors envisageable pour tous les êtres humains ?

 


I. Le défi alimentaire et ses réponses.

Cet article de Persée rédigé par Jacques Choncol, un spécialiste du problème, concernant le défi alimentaire. De nombreuses personnalités se sont intéressées à ce sujet. Selon lui, il s’agit d’un ” drame réel et permanent dans l’histoire de l’humanité ”

Cet article issu d’un blog nous présente le défi alimentaire comme deux défis : celui de l’alimentation ainsique celui de l’environnement.

Cet article issu d’agropolis est lui aussi un résumé du chapitre ” nourir les hommes ” Il permet de comprendre avec des phrases simples le défi alimentaire.

Face à une population en constante hausse, les pays sont contraints d’augmenter leur production alimentaire pour subvenir aux besoins de tous.

 

 

 

II. Typologie des agricultures.

Ce site offre une explication intéressante concernant les différents types d’agriculture dans le monde.

Ce site agropolis nous présente les différentes politiques entreprises par des pays, en fonction de leurs ressources.
On constate que de nombreux pays sous développés ont une production alimentaire importante mais qu’elle ne leur amène aucun profit car les pays dits ” riches ” les exploitent.

Cet édition de ” population et avenir ” présente un chapitre sur ” vaincre la faim pour nourrir les hommes ”

 


III. Les risques et enjeux.

Ce livre d’Hétérodote énonce les différents enjeux de la crise alimentaire mondiale.

Cet article nous fait part des conséquences pour les pays ne profitant pas de leurs ressources, comme l’Afrique.

Issu du quotidien ” Le Monde ” cet article nous informe sur une sécurité alimentaire et les risques pour certaines régions du monde.

Image de prévisualisation YouTube

Cette vidéo est une excellente conclusion car elle reflète tous les propos énoncés précédemment.

En 2050, la Terre comptera vraisemblablement 9 milliards d’hommes, pour plafonner vers 9,5 milliards avant la fin du siècle. Pour nourrir tout juste correctement sous-alimentation ni malnutrition , une telle population, la production végétale destinée à l’alimentation des hommes devra un peu plus que doubler dans l’ensemble du monde.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *